A propos / About

Editrice du site : Efbé

Il était un centre-ville est un site consacré aux boutiques anciennes, aux devantures à l'abandon, aux commerces fermés, aux enseignes oubliées ainsi qu'aux panneaux Michelin et et aux murs peints publicitaires qui fleurissaient jadis le long de nos routes.

Un petit patrimoine que le passant ne remarque plus par la force de l'habitude.
Un petit patrimoine en voie de disparition faute de repreneurs pour les petits commerces ou en raison des transformations urbanistiques à tout-va dans nos villes et villages. 
Un petit patrimoine en danger qu'il est donc urgent d'immortaliser!

Si vous avez des photos sur cette thématique et souhaitez contribuer à enrichir le site, n'hésitez pas à contacter Efbé à l'adresse suivante: 
ieucv.efbe at gmail.com


Il était un centre-ville is a website dedicated to derelict storefronts, closed and abandoned stores, and also to ghostsigns, the fading remains of painted advertising on walls.

If you have some photos related to the topic and if you want to make a contribution to enrich the website, do not hesitate to contact Efbé:
ieucv.efbe at gmail.com


Copyright
Sauf mention contraire, l’ensemble de ce site relève de la législation française et internationale sur le droit d’auteur et la propriété intellectuelle, notamment par les dispositions de l’article L122-4 du code la propriété intellectuelle. Toute reproduction de son contenu, utilisation des photos est strictement interdite sans le consentement préalable de l’auteur.

Marques commerciales
Toutes les marques commerciales mentionnées sur le site appartiennent à leurs auteurs et propriétaires respectifs.

Crédit photo
Toutes les photographies publiées sur le site sont la propriété exclusive de Efbé, éditrice du blog "Il était un centre-ville", sauf mention contraire. 
Elles ne peuvent être reproduites, modifiées, copiées, rééditées, dénaturées, transmises ou distribuées de quelque manière que ce soit, sous quelque support que ce soit, de façon partielle ou intégrale, sans son autorisation préalable.


Droit à l’image des biens
Arrêt de la Cour de Cassation du 2 mai 2001 (affaire de l’îlot du Roch Arhon)
Le propriétaire d’un bien ne peut s’opposer à l’exploitation de l’image d’un bien si la photo est prise depuis un espace public et si cette exploitation ne cause aucun trouble à son droit d’usage ou de jouissance. « Le droit de réaliser, publier, exploiter l’image des biens d’autrui, et ce sans l’autorisation du propriétaire est admis, pourvu que la reproduction et l’exploitation commerciale ne causent pas un préjudice particulier à ce dernier ».
Arrêt de la Cour de Cassation du 7 mai 2004 (affaire de l’hôtel de Girancourt)
La Cour de Cassation a précisé que le propriétaire d’une chose ne dispose pas d’un droit exclusif sur l’image de celle-ci ; il peut toutefois s’opposer à l’utilisation de cette image par un tiers lorsqu’elle lui cause un trouble anormal. La règle vaut pour tous les biens immobiliers et mobiliers.
« Le propriétaire d’une chose ne dispose pas d’un droit exclusif sur l’image de celle-ci, il peut toutefois s’opposer à l’utilisation de cette image par un tiers lorsqu’elle lui cause un trouble anormal ».


Messages à caractère sanitaire 
  1. Pour les marques de boissons alcoolisées qui sont mentionnées sur le site lors de la publications de photographies d'anciens murs peints publicitaires : "l'abus d'alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération".
  2. Pour les marques de cigarettes qui sont mentionnées sur le site lors de la publication de photographies d'anciens murs peints publicitaires : "fumer nuit gravement à la santé".

Contact
Pour toute demande ou pour contribuer à enrichir cette collection, vous pouvez contacter Efbé à l’adresse suivante: 
ieucv.efbe at gmail.com

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire